Naito No Library

Bibliothèque d'une seconde vie...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Clan Hammjar] Visite armée, la capture d'Elva.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bibliothécaire
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 520
Age : 26
Localisation : Dans la Bibliothèque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: [Clan Hammjar] Visite armée, la capture d'Elva.   Dim 1 Nov - 0:20

Mon cher ami,

Il semblerait que tu détiennes ma petite-fille. Comment oses-tu ? J'espère au moins qu'elle peut profiter d'air frais et qu'elle n'est pas retenue prisonnière dans une cellule humide et infestée de rats.

Tu vas m'entendre barder lorsque je viendrais au Rempart.

__________
Elva Hammjar,
Édile du Consortium d'Airain

_________________



Shirôe Tsubasa


Prince de l'Ombre, Commandant de l'Escadron Noir, Gardien du Rempart et de la Citadelle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naito-no-library.jdrforum.com
Bibliothécaire
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 520
Age : 26
Localisation : Dans la Bibliothèque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: [Clan Hammjar] Visite armée, la capture d'Elva.   Dim 1 Nov - 0:26

Ma chère Elva,

Ta petite-fille semblait vouloir visiter la demeure de Dolgin. Je l'ai donc invitée lors de ma visite au Bourg-du-Cerf, où je ne t'ai malheureusement pas trouvée...

Mais si la présence d'Eleanore te fait venir jusqu'ici, je vais peut-être la retenir un peu plus longtemps.

__________
Dynastie Tsubasa,
Commandant de L'Escadron Noir.

_________________



Shirôe Tsubasa


Prince de l'Ombre, Commandant de l'Escadron Noir, Gardien du Rempart et de la Citadelle



Dernière édition par Bibliothécaire le Dim 3 Déc - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naito-no-library.jdrforum.com
Bibliothécaire
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 520
Age : 26
Localisation : Dans la Bibliothèque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: [Clan Hammjar] Visite armée, la capture d'Elva.   Dim 1 Nov - 0:27

Nos visites nocturnes me manquent à moi aussi, mais ce n'est tout de même pas une raison. Je t'ai connu plus hospitalier que ça.

Merci de l'avoir libérée. Si j'en crois ta dernière phrase, cela signifie que tu ne souhaites pas tant me voir que cela. J'attendrais donc encore un peu...

__________
Elva Hammjar,
Édile du Consortium d'Airain

_________________



Shirôe Tsubasa


Prince de l'Ombre, Commandant de l'Escadron Noir, Gardien du Rempart et de la Citadelle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naito-no-library.jdrforum.com
Bibliothécaire
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 520
Age : 26
Localisation : Dans la Bibliothèque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: [Clan Hammjar] Visite armée, la capture d'Elva.   Dim 1 Nov - 0:27

Bien au contraire, elle te laisse la place.

Je viendrais donc te chercher directement la prochaine fois. Je sais que tu n'es pas si réticente à la méthode Gorzagh, serais-tu donc jalouse ?

__________
Dynastie Tsubasa,
Commandant de L'Escadron Noir.

_________________



Shirôe Tsubasa


Prince de l'Ombre, Commandant de l'Escadron Noir, Gardien du Rempart et de la Citadelle



Dernière édition par Bibliothécaire le Dim 3 Déc - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naito-no-library.jdrforum.com
Bibliothécaire
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 520
Age : 26
Localisation : Dans la Bibliothèque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: [Clan Hammjar] Visite armée, la capture d'Elva.   Dim 1 Nov - 0:28

La méthode Gorzagh ? Quelle est-elle exactement ? Point de jalousie, voyons. Elle aurait même pu profiter un peu de son séjour si tel était effectivement son désir...

Je t'attends à pied levé, nous verrons bien si tu m'attraperas si facilement. Je cours vite, et je sais monter à cheval encore mieux que toi, j'en suis certaine.

Par contre, si tu le veux bien, je prendrais bien quelques cours particuliers de maniement à l'épée. Je commence les entraînements, bien que tardivement au vu de mon âge... mais je suis certaine que je saurai garder en mémoire ces connaissances.

__________
Elva Hammjar,
Édile du Consortium d'Airain

_________________



Shirôe Tsubasa


Prince de l'Ombre, Commandant de l'Escadron Noir, Gardien du Rempart et de la Citadelle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naito-no-library.jdrforum.com
Hammjar

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8
Age : 28
Date d'inscription : 01/11/2015

MessageSujet: Re: [Clan Hammjar] Visite armée, la capture d'Elva.   Dim 1 Nov - 17:19

Déjà six années. Six longues années que les quelques champs de foin que sa famille pouvait cultiver étaient inexploitables dans la région du Rempart d'Hedarion. Elva s'était donc rendue sur place afin d'évaluer la situation. Elle avait fait le voyage seule, à cheval. Profitant d'une pause bien méritée au bord d'un cours d'eau, elle observait la jeune pouliche qui s'abreuvait. C'était une bête magnifique, tout en finesse et en délicatesse. Une robe et des crins noir, une petite tache blanche en forme d'étoile sur le front, de grands yeux doux et de petites oreilles qui bougeaient en tout sens. Un son au loin sembla justement l'inquiéter. Elle releva brusquement la tête, les oreilles tournées vers un bosquet d'arbres et poussa un petit hennissement à l'adresse d'Elva. Celle-ci la rassura de la voix tout en tournant le regard dans la même direction que l'animal. Elle vit quelques feuilles bouger, un buisson frémir, et un grand destrier en émerger. Il lui semble déceler une lueur argentée dans les feuillages et elle lâcha un juron.

- Bougre d'âne, il l'a donc fait !

Ni une, ni deux, Elva enroula une mèche de crins autour de ses doigts et enfourcha sa jument à la volée. Une simple pression de ses talons dans les flancs de l'animal, un claquement sec de sa langue, et voilà qu'elle prenait déjà le large au galop. Un sentiment de liesse s'empara d'elle, l'idée d'une course-poursuite l'excitait follement. Elle se coucha un peu plus sur l'encolure de sa monture et longea les champs d'orge. Un coup d’œil en arrière lui indiqua que Shirôe gagnait rapidement du terrain. Son cheval devait être plus entraîné, certainement plus endurant aussi, il lui faudrait donc redoubler d'agilité si elle souhaitait remporter la partie. Elle bifurqua soudainement sur la droite, sauta par-dessus un fossé, espérant le semer par cette occasion. Mais il forçait l'allure et ne tarda pas à être au même niveau qu'elle.

Elle vit son ami arborer un sourire carnassier, il tendait la main vers elle pour saisir sa cape, mais sa jument fit une embardée sur le côté, les oreilles plaquées en arrière.


- Jamais tu ne m'attraperas, Prince de l'Ombre !

Il lui répondit quelque chose que le vent emporta. Sa pouliche commençait à s'essouffler tandis qu'elle réfléchissait à toute allure pour retourner la situation à son avantage. Elle serra alors ses genoux, se redressa et tira sur les rênes. La jument pilla et amorça un demi-tour en se cabrant un peu. Elva s'agrippa. Elle montait sans selle depuis toujours sans que cela ne lui pose le moindre problème, mais ce genre d'acrobaties se révélaient toujours délicates. Elle ramena ses pieds et s'accroupit sur le dos de sa monture. Au moment où Shirôe arriva à sa hauteur, elle se jeta sur lui pour le désarçonner en poussant un cri féroce.

La tactique fonctionna cependant à moitié. Difficile de dire qui du cheval ou de Shirôe fut le plus surpris. Toujours est-il qu'Elva percuta le cavalier, mais que celui-ci parvint à rester en selle, retrouvant de justesse l'équilibre. La Dame Noire plongea de l'autre côté et retomba lourdement, sa tête heurtant le sol. Elle entendit un rire, puis son nom être appelé à plusieurs reprises tandis que des taches noires commençaient à voiler sa vue. Elle entendit qu'on s'approchait d'elle et sombra au moment où elle sentit des mains se poser sur elle et la soulever de terre.

Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle se trouvait allongée dans un lit à baldaquin. Des draps de soie la recouvraient. Elle tourna la tête sur le côté et aperçut des corbeilles de fruits, un pichet de vin. Aucun doute, elle se trouvait dans les appartements de Shirôe, elle reconnaissait bien là ses goûts de luxe. Se redressant, elle constata qu'on lui avait retiré sa tenue de voyage. Elle ne portait plus qu'un chemisier et des culottes en lin. La tête lui tournait un peu et elle se demanda combien de temps elle était restée inconsciente. Tandis que ses yeux s'habituaient à la pénombre, elle distingua une silhouette dans un coin de la pièce.

- Shirôe ?

__________
Elva Hammjar,
Édile du Consortium d'Airain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibliothécaire
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 520
Age : 26
Localisation : Dans la Bibliothèque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: [Clan Hammjar] Visite armée, la capture d'Elva.   Jeu 26 Nov - 19:07

"Je t'attends à pied levé, nous verrons bien si tu m'attraperas si facilement. Je cours vite, et je sais monter à cheval encore mieux que toi, j'en suis certaine." Elva mit alors le chevalier au défi, et il en fallu peu pour que Shirôe ne morde à l'hameçon...

Quelques jours après cette dernière missive, il lui vint à l'oreille que la Dame Noire se rendrait sur ses terres à cause d'un problème de culture des champs de foin. Qu'elle fut bien audacieuse de mettre le Prince de l'Ombre au défi et de lui faciliter la tâche en se jetant directement dans la gueule du loup.

Le Commandant fit alors préparer son cheval pendant qu'il enfila sa tenue. La chasse était lancée ! Il sortit du quartier général de l'Escadron Noir, tenant les rênes de son destrier, un fier étalon à la robe blanche rayée de noir et aux crins sombres, une robe si rare qu'un tel équidé n'est même pas appelé "cheval" dans les contrées du sud où Shirôe l'a acquis. Une bête farouche qui ne se laisse monter que par une seule personne, celle qui l'avait recueillie depuis son plus jeune âge et qui s'en était toujours occupé depuis lors. Celui-ci était aussi équipé de pièces d'armure faites en ébonite, de manière à le protéger lorsqu'il accompagne son cavalier au front.

Le Gardien du Rempart enfourcha sa monture et se dirigea le plus furtivement possible jusqu'aux champs, à travers le bosquet.  Le ciel s'était couvert depuis peu, ce qui l'avantagea légèrement, couvrant l'éclat blanc de sa chevelure et de son cheval.

Alors qu'il s'approcha de la lisière du bosquet donnant sur les champs de foin, il vit un cheval se désaltérer dans une source avoisinante, sans selle. Mais il n'était pas commun d'avoir des chevaux sauvages dans la région, même si cela aurait été pratique pour l'Escadron Noir. Shirôe resta à distance, fit faire à son destrier quelques pas sur le côté, cherchant si quelqu'un était dans les parages lorsque... Elva ! Voilà qui allait rendre les choses intéressantes.

Le chevalier donna un grand coup de talons, sa monture se cabra et partit à toute allure, au grand galop vers la Dame Noire, ses sabots faisant un boucan du diable comme si la foudre frappait à chacun de ses pas, accompagné du claquement métallique de son armure et du bruissement des buissons et arbustes qui s'apparentaient presque au bruit d'une pluie torrentielle. Shirôe sorti du bosquet, sa monture sautant par dessus un amas de ronces, poussant un hennissement comme s'il poussait un cri de guerre. En quelques secondes, l'image de la cavalière se reposant au bord de l'eau avec sa jument s'était transformée en une scène d'épouvante.


- Bougre d'âne, il l'a donc fait ! Put entendre le Prince de l'Ombre avant que sa proie ne se mette à fuir.

Shirôe poussa sur ses jambes de manière à se décoller de sa monture et se pencha vers l'avant pour prendre de la vitesse, ses cheveux balayés vers l'arrière à cause du vent, affichant un sourire carnassier, le regard avide, l'adrénaline dans le sang !

La course-poursuite vint à peine de commencer qu'ils avaient déjà passé les champs d'orge. Alors que le cheval de Shirôe la rattrapait, la jument d'Elva bifurqua soudainement sur la droite et sauta par-dessus un fossé. Le chevalier tira légèrement les rênes et sa monture, emportée par l'élan, suivit la proie de son maître sans problème, mais pas sans perdre du terrain.
Cet alors que l'homme détacha d'abord l'armure de tête de son cheval, puis les pièces attachées à la selle afin de forcer l'allure, et se retrouva à hauteur de la Dame Noire. L'armure alors délestée s'enfonça légèrement dans le sol à l'endroit où elle fut abandonnée... un esclave viendra les rechercher.


- Jamais tu ne m'attraperas, Prince de l'Ombre !

L'expression de son visage s'intensifia, telle que son visage d'ange habituel ressembla à celui d'un démon, voire même à celui d'un gorzagh... Shirôe put presque saisir la cape d'Elva, mais sa jument fit une embardée sur le côté.
A sa réplique, l'homme aux cheveux blancs n'eu qu'un rire inquiétant et malsain en réponse emporté par le vent.

La Dame Noire changea de direction et fit front au Prince de l'Ombre, s'accroupissant sur sa jument. Ce changement de stratégie l'enthousiasma d'avantage, gardant la même allure Shirôe choisit la charge frontale. Heureusement pour Elva, il n'avait pas de lance, le but n'étant pas de la blesser bien au contraire.
Arrivé à hauteur l'un de l'autre, elle sauta vers lui. Fut-ce une erreur de calcul ? La Dame Noire ne réussi qu'à agripper l'épaulière du chevalier, le déséquilibrant à peine, mais en emportant toutefois la pièce d'armure avec elle.
Pris d'un rire moqueur au vu de la tentative ratée de son amie qui parti se vautrer par terre, il fit ralentir son cheval et se retourna, mais elle était au sol, inerte.


- Elva ..? Elva !

Shirôe s'approcha en hâte et descendit de sa monture. Son amie respirait toujours. Alerté et anxieux, il examina Elva. Elle ne sembla avoir aucune blessure externe, aucun saignement au niveau de sa tête.
Le chevalier souleva alors la Dame Noire et la posa sur son fidèle destrier qui lui adressa un regard circonspect... il n'apprécie pas les étrangers, encore moins qu'on le confonde avec une mule, mais il sait qu'il ne peut rien refuser à son maître.

Jusqu'au QG du Rempart, le Commandant força l'allure sans que la Dame ne soit trop remuée pour ne pas aggraver son état, bien qu'elle fut déjà hors de danger, les rênes de sa jument dans une main pour ne pas la laisser à l'abandon.
Une fois à la maison, il l'installa dans ses quartiers et appela sa guérisseuse afin qu'elle confirme son diagnostic. L'acrobate se réveilla enfin, la nuit tombée.


- Shirôe ? Appela-t-elle en regardant un servant venu apporter le souper.
- Je suis là, répondit-il d'une voix douce, mais qui sembla forte à l'oreille de la Dame Noire. Non pas à cause du volume, mais de la proximité. Le Prince de l'Ombre était allongé aux cotés de la patiente, accoudé, la tête posée dans la main, le regard bienveillant, mais aussi quelque peu lubrique, posé sur elle depuis un moment, guettant son réveil.

- Il semblerait qu'un petit oiseau soit tombé de son cheval, ajouta-t-il d'un air taquin.

- Apparemment, tu es tombée sur ton oreille, ce qui t'as fait perdre connaissance. Mais tu n'as rien. Cela dit vu qu'il fait déjà nuit, tu peux rester ici et repartir demain... ou plus tard, proposa-t-il ensuite, sourire aux lèvres.

_________________



Shirôe Tsubasa


Prince de l'Ombre, Commandant de l'Escadron Noir, Gardien du Rempart et de la Citadelle



Dernière édition par Bibliothécaire le Lun 4 Déc - 16:46, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naito-no-library.jdrforum.com
Hammjar

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8
Age : 28
Date d'inscription : 01/11/2015

MessageSujet: Re: [Clan Hammjar] Visite armée, la capture d'Elva.   Sam 28 Nov - 16:26

L'homme en face s'avança vers elle et elle put constater son erreur. Il s'inclina légèrement et déposa un plateau auprès d'elle sur lequel étaient déposées de nombreuses victuailles.

- Je suis là, entendit-elle à sa gauche.
Elva sursauta légèrement, encore un peu hébétée. Le Prince de l'Ombre était allongé là dans une position des plus décontractée, semblant la couver du regard depuis un certain moment déjà. Sa voix était douce, mais ses yeux pétillaient lorsqu'il ajouta


- Il semblerait qu'un petit oiseau soit tombé de son cheval

La Dame Noire fit la moue tout en lui jetant un regard bougon. Elle était cependant trop faible pour lutter réellement et se contenta simplement de répliquer :

- Même les meilleurs oiseaux peuvent parfois rencontrer quelques erreurs de jugement de distance...

Estimant sans nul doute qu'elle ne serait pas des meilleures humeurs pour plaisanter, Shirôe lui expliqua la façon dont elle avait perdu connaissance et lui proposa de rester quelques temps ici. Elle laissa la proposition en suspens, et picora quelques fruits avec gourmandise. La tête lui tournait toujours et elle jugea que rien de bon ne pourrait arriver si elle se levait maintenant. Elle se laissa donc mollement retomber dans les coussins de plumes et se lova contre son ami resté silencieux jusque là. Il ne la connaissait que trop bien...
Lui tournant le dos, elle chercha à tâtons sa main qu'elle serra ensuite contre son cœur. D'une voix à peine audible, elle murmura dans la nuit :


- Tu m'as manqué.

Elle ne put voir l'expression de Shirôe mais sentit ses doigts presser légèrement les siens. Ils discutèrent à voix basse pendant un certain moment, une heure, ou deux... peut-être plus. Le temps semblait s'être figé, et la nuit se prolonger à l'infini tandis qu'ils profitaient de leurs retrouvailles.

Quelque part vers l'aube, Elva ouvrit les yeux. Ils devaient s'être endormis sans même s'en rendre compte. Shirôe était toujours là, un bras autour de la taille de la frêle marchande. Dans son dos, elle pouvait sentir sa poitrine se soulever au rythme d'une profonde respiration.

Le plus discrètement possible afin de ne pas troubler le sommeil du bel endormi, elle se retourna pour l'observer un moment. D'un doigt, elle replaça une mèche de cheveux argentée qui cachait son visage. Même lorsqu'il était assoupi, il avait ce petit air impertinent qui le caractérisait si bien. Il n'avait que peu changé, peut-être semblait-il un peu plus grave... ou alors était-ce la lumière rasante qui donnait cette impression ?
Avant de s'extirper des draps sans un bruit, elle déposa un léger baiser sur sa joue, et quitta la pièce pour visiter un peu les appartements. Elle mourait de faim !

Alors qu'elle déambulait dans les couloirs, essayant de se laisser guider par une quelconque odeur alléchante, une servante vint à sa rencontre, les bras chargés d'un paquet.


- Un présent pour Madame. La Maître tenait à ce que vous ne manquiez de rien, aussi j'ai pris la liberté de vous apporter ceci.

Elva ouvrit la bouche pour faire une remarque quant au ton employé, un peu trop pompeux à son goût, puis se ravisa et remercia la femme. Celle-ci ne bougea pas d'un pouce, aussi la marchande découvrit ce qu'elle lui avait remis.
Une longue robe en satin pourpre, relativement simple mais néanmoins très élégante. Le col et les manches étaient ornés de broderies en dentelle noire rehaussées par-ci, par-là de quelques petites perles. Bien qu'elle la jugeait encore un peu trop colorée, Elva ne put s'empêcher de sourire : elle était presque certaine que Shirôe avait quelque chose à voir quant au choix du vêtement. Elle décida de l'enfiler sur-le-champ et pria la servante de l'aider à ajuster le laçage dans le dos. Il fallait bien admettre qu'elle était bien plus présentable ainsi.


- Je meurs de faim. Je voudrais des fruits, des petits pains chauds et croustillants, de la viande. Légèrement grillée à l'extérieur et saignante à l'intérieur. Et aussi... tout ce que votre Maître a pour habitude de prendre pour son petit-déjeuner !
- Bien Madame, suivez-moi je vous prie.


La Dame Noire jubilait. Ce n'était finalement pas si désagréable que ça de vivre dans le luxe. Il n'y avait qu'à claquer des doigts ou demander pour obtenir ce que l'on désirait. Elle songea à venir prendre des vacances chez son ami plus souvent...
La servante la conduisait dans la seule pièce qu'elle connaissait, là où elle avait rencontré Shirôe lors de chacune de ses visites nocturnes. Elle s'affala dans ce même fauteuil où il l'avait massée une fois. Un frisson la parcourut à ce souvenir et elle tâcha de s'intéresser de plus près à la nourriture à sa disposition pour éviter que son esprit ne s'égare.
Elle ne manquait absolument de rien ! Sauf... et le manque commençait à douloureusement se faire sentir, ses mains tremblaient légèrement et une certaine nervosité la guettait. Son herbe à pipe était probablement restée dans sa sacoche, dans la chambre. Elle refusait cependant d'y retourner, ne souhaitant pas perturber le sommeil du Prince de l'Ombre. Il lui faudrait donc attendre qu'il se lève.

Après s'être copieusement servi de tout ce qui passait à portée de ses mains, tout en prenant soin de garder une petite place pour un second petit-déjeuner avec son cher ami, la Dame Noir se leva pour faire les cents pas.

Presque rassasiée, la tête ne lui tournait enfin plus et ses idées se faisaient de plus en plus claires. Accoudée sur le rebord d'une fenêtre, elle observait les allées et venues des passants en contrebas. Maintenant qu'elle était au Rempart, elle comptait bien profiter de son séjour, et surtout de son hôte. C'est donc ainsi qu'elle alla trouver la servante qui s'était occupée d'elle durant tout ce début de matinée.


- Pourriez-vous aller réveiller votre Maître, je vous prie ?
- Mais enfin, Madame... Je ne sais pas si...


La pauvre femme se tassa sous le regard noir et l'expression déterminée d'Elva.

- Shirôe vous a bien dit de veiller à ce que je ne manque de rien ? Alors allez donc me le chercher car c'est précisément sa présence qui me fait défaut !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Clan Hammjar] Visite armée, la capture d'Elva.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Clan Hammjar] Visite armée, la capture d'Elva.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Visite médicale des femmes n° 2 infirmière Sate
» Mon Armée Peaux-Vertes!
» Liste d'armée gobelines en 750 points
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naito No Library :: Archives des mondes RP :: Heroic Fantasy 3-